Cap Vert Santo Antao

 

Boca de Coruja

/Ponta do Sol

ou

Cha de Igreja

/Ponta do Sol

 

Trace GPShttps://fr.wikiloc.com/itineraires-randonnee/boca-de-coruja-ponta-do-sol-46621790

LE POINT SUR UNE RANDONNEE CELEBRE avec possibilité d'une moitié originale mais une trace qui a beaucoup veilli sur la partie aventure (mars 2019)

 

Desfois, il vous prend des envies d'être un peu seul au monde en rando, et imaginer la rando côtière du nord de Santo Antao avec 150 touristes qui font la même chose m'ennuyait un peu. C'est alors que j'ai eu l'idée de corser un peu la chose avec la rando 10 d'un ancien Rother en allemand qui n'est plus édité...Commencer la rando à Boca de Coruja, franchir la barrière montagneuse, et redescendre dans une soi-disante verte vallée pour arriver au milieu de la côte à Cha de Mar, cha démarre bien non? Niveau timing ça colle, puisqu'on doit arriver en même temps que des randonneurs partis de Cha de Igreja. Car cette rando est réputée pour être longue 5h, il ne faut donc pas traîner si on veut se baigner dans les vasques de Ponta do Sol avant le coucher du soleil.

 

1. Niveau moyen (chemin côtier classique) Cha de Igreja-Ponta do Sol

 

Vous arrivez à Cha de Igreja par les "collectivo" (minibus ou bétaillères diverses), et vous suivez le "troupeau" en direction de la mer. Vous ne serez pas seuls sur cette rando côtiêre, un seul chemin possible, elle est loin d'être plate (succession de montées et descentes) et dure bien 5h, si vous manquez d'eau, pas de problème, vers les 2/3 de la rando, des habitations indiquées sur la carte comme des hameaux abandonnés sont en fait des buvettes/mini épiceries assez bien achalandés par des habitants débrouillards qui ravitaillent à pied, à dos d'homme sur ce chemin pratiquable qu'à pied!!! Vu le passage continu de touristes, l'affaire, même pénible, est très rentable.

 

trace GPS ici:

 

 

2. Niveau très Difficile (Boca de Coruja-Ponta do Sol)

14km 4h40 environ 850m de dénivelé

Il est frustrant

1- de suivre le chemin côtier assez monotone pendant 5 heures, même s'il est magnifique.

2- de suivre le flot continu de touristes qui font tous la même chose. .

La solution Randoriginales: Partir de Boca de Coruja. 450m de dénivelé pour franchir la montagne, ce n'est pas une affaire. Le chemin passe dans le village, les habitants vous saluerons d'un air amusé, ils ne voient plus passer personne depuis des années. Nous demandons quand même à une vieille femme si le chemin existe toujours:

  • -Quel chemin?
  • -Le chemin qui monte au col et redescend à Cha de Mar, celui sur lequel nous sommes, il continue?
  • -Ahhh, ce chemin, je ne sais pas s'il existe toujours, je me souviens que j'allais jouer la haut et dans la vallée de l'autre côté quans j'étais petite.

Nous avons réveillé en elle de lointains souvenirs agréables mais nous comprenons que nous partons à l'aventure. D'autres villageois nous demandent où nous allons, nous avons forcément dû nous tromper. Quand nous répondons Ponto Do Sol, ils écarquillent de grands yeux, ça à l'air mal barré. Mais quand nous faisons le geste "monter et redescendre" par dessus la barre montagneuse, ils nous font des signes de respect. Bigre!

La montée en plein soleil est de prime abord très agréable sur ce chemin pavé. Dès que nous quittons les abords du village, le chemin devient vertigineux et parfois partiellement détruit, visiblement plus personne ne s'en sert et les quelques endroits éboulés ne seront jamais réparés. Pas d'inquiétude, on passe facilement sur les côtés.

Vue imprenable. Mais une fois passé le col, la vraie aventure commence. La verte vallée promise par le Rother il y a 20 ans n'existe plus. Le Cap Vert (si mal nommé) n'a pas eu une averse de pluie depuis 3 ans et seuls des arbustes de savane africaine du Sénégal en face arrivent à survivre. Pire une partie de la montagne s'est écroulée (tremblement de terre...) du coup le chemin est un peu modifié par rapport à la trace GPS.

Pas de panique. Le chemin pavé qui continue un peu après le col, se perd soudain, il faut remonter un peu pour trouver le nouveau chemin bien marqué qui reprend un peu plus haut. On arrive ensuite à la partie cruciale des éboulements. Le chemin s'arrête soudain et laisse place à une trace matérialisée par des cairns (petits tas de pierres). on suit la trace dans le champ de pierres, puis on descend soudain, à peu près jusqu'au lit de la rivière, une bifurquation matérialisée par plusieurs cairns remonte sec sur la droite. Vous avez 2 options;

-remonter dru (l"équivalent de ce que vous venez de descendre) en suivant les cairns pour rattraper le chemin après les éboulements. Après cet effort, le chemin est très usé mais relativement tranquille.

-suivre la trace qui descend dans le lit de l'ancien ruisseau. Mais là, attendez vous à une grosse galère. Car la trace devient vite invisible et la végétation très dense, parfois piquante, et le franchissement d'anciennes cascades sur des terrains pierreux peu stables, le cheminement difficile en sautant de rocher en rocher en essayant de repousser les branches de mimosacées par 32° à l'ombre fait de cette trace un petit défi aventure.

Voici la fin de cette vallée sportive. Nous arrivons à la mer, et ça fait bizarre de tomber sur des gens, des papiers par terre, etc...Nous avons été seuls au monde pendant quelques heures.

Il faut compter environ 3h pour le reste de la rando, comme le soleil se couche vers 18h, voyez s'il vous faut accélérer le pas sur la côte, profitez pendant que c'est à peu près plat car à Corvo, il y a une grosse montée. Si vous avez eu quelconque problème, que vous arrivez tard à Cha de Mar, n'hésitez pas à bifurquer à gauche pour vous rendre à Cha de Igreja (2h max de marche) car une fois sur la côte à droite, il n'y a aucune échappatoire possible avant Ponta do Sol (3h de marche).

Rares sont les vallées, de surcroît vertes, dans cette rando. Heureusement il y a Corvo, qui bénéficie d'une orientation partielle plein Est et arrive à capter les alizés chargés d"évaporation qui viennent se condenser sur le haut de la montagne en créant un mince filet d'au que tout le monde se partage pour les cultures.

La fameuse montée de Corvo.

Le fameux village de Fontainhas dont on nous fait tout un plat dans tous les guides (en contre jour). Personnellement je n'ai pas été ébahi, car la sécheresse a fait son sale boulot et terni toute cette vallée autrefois prospère. Seule, la quiétude incroyable de ce village une fois le flot de touristes passé en fait encore une sorte de paradis perché entre ciel et terre.

C'est ici que la route recommence, enfin, route, il faut le dire vite car très peu de véhicules l'empruntent. Pour trouver un moyen de transport il faudra continuer jusqu'à la ville très animée de Ponta do Sol, vous pourrez même y faire une baignade bien méritée au coucher du soleil dans les vasques publiques qui sont sur le coté gauche (nord ouest) de la ville, ça tombe bien, on arrive à peu près par là...

 

 

Trace GPS ici: https://fr.wikiloc.com/itineraires-randonnee/boca-de-coruja-ponta-do-sol-46621790